EUPEN, BELGIUM - JULY 29 : Van Genechten Yentl defender of KAS Eupen celebrates scoring a goal during the Jupiler Pro League match between KAS Eupen and KVC Westerlo on July 29, 2023 in Eupen, Belgium, 29/07/2023 ( Photo by David Hagemann / Photonews
x
x

Interviews avec les coachs des Panda Youngsters. Quentin Demollin, entraîneur des U13 (champions d’Elite 2)

Les U13 de la KAS Eupen ont couronné un bilan de saison fantastique. Lors de la dernière journée des play-offs, l’équipe du coach Quentin Demollin a remporté une victoire 5-1 contre le Beerschot et a ainsi offert aux Panda Youngsters leur quatrième titre de champion en Elite 2 nationale. « Notre force mentale a finalement un rôle important, car nous avons fait preuve de beaucoup de combativité, d’envie et de caractère », a estimé le coach en faisant le bilan de la saison 2023-2024, sa 7e saison chez les Panda Youngsters.

PORTRAIT

Quentin Demollin (28 ans)

Entraîneur U13

Lieu de résidence : Petit-Rechain

Profession : Professeur de sport

Chez les Panda Youngsters depuis : 2017-2018

INTERVIEW

Impossible de réaliser un score plus serré. Les équipes U13 de la KAS Eupen et du STVV ont terminé la saison avec 61 points chacune en 25 rencontres. Eupen avait toutefois récolté trois points de plus que le STVV lors des 17 rencontres de la phase classique du championnat et a donc été sacré champion de sa catégorie d’âge en Elite 2. Comment évalues-tu le bilan de votre saison 2023-2024, tant sur la base des chiffres qu’au-delà ?

Du point de vue des résultats, la saison a bien sûr été très positive, puisque nous avons remporté le titre de champion lors du dernier match des play-offs. Nous sommes également très satisfaits de l’évolution de nos joueurs, car la catégorie d’âge des U13, c’est la première année où le football se joue à 11 contre 11. C’est déjà un gros changement, et tout le monde l’a très bien géré. Les joueurs ont bien compris ce que nous leur avons expliqué et quel était l’enjeu. C’est ce qui nous a permis d’obtenir de si bons résultats.

Comment avez-vous vécu la saison en tant qu’équipe ?

Très bien, nous nous sommes tous bien entendus et avons très bien travaillé ensemble, que ce soit avec mon entraîneur adjoint Adrien Vanhove, les deux délégués, notre coordinateur Mike Cormann, l’entraîneur des gardiens Denis Jansen ou encore les soigneurs. La bonne entente facilite bien sûr un bon travail. J’avais déjà accompagné le groupe de joueurs en U9 et en U10, de sorte que je connaissais la plupart d’entre eux, ce qui était bien sûr un avantage et nous a permis de partir sur de bonnes bases. C’était un chouette groupe et nous avons eu une bonne ambiance dans l’équipe du début à la fin, et je pense que tous les joueurs peuvent se réjouir d’une belle saison.

Quels sont les points forts de l’équipe, qu’est-ce qui caractérise l’équipe ?

Je tiens tout d’abord à souligner la combativité, l’envie et le caractère des joueurs et du groupe. Sur le plan du jeu, c’était un noyau assez complet avec des joueurs très doués techniquement, très calmes en défense et quelques gabarits capables de gagner un peu plus de des duels. C’est tout cela qui a fait notre force cette saison.

Quel a été le point fort de la saison, le résultat ou l’événement le plus marquant ?

C’est sans doute notre match au Beerschot, que nous avons gagné 4-3. En effet, à la fin de la première moitié de la saison, nous devions affronter successivement les meilleures équipes de la série, c’est-à-dire à ce moment-là le Beerschot, troisième, puis Union Saint-Gilloise, leader, et ensuite Saint-Trond, deuxième. Pour nous, le premier match au Beerschot était le plus important et nous l’avons gagné 4-3 à la dernière minute. Cela a été un tournant et nous a mis dans une spirale positive. Lors de ce match en particulier, notre force mentale nous a beaucoup aidés à arracher cette victoire en toute fin de match.

Y a-t-il eu des revers et des déceptions ? Comment les avez-vous surmontés ? 

Oui, ce sont les deux matchs à Westerlo, le seul club que nous n’avons pas réussi à battre cette saison. D’abord en première partie de saison, on s’est fait balayer. On a analysé après coup le match avec le groupe équipe, pour voir ce qui nous a manqué et ce que nous devions améliorer. Et c’était ce match là qu’on a pris comme référence et cette partie nous a aidés à gagner les matchs importants de la deuxième partie de la saison. Mais malheureusement, nous avons encore perdu à Westerlo en début des play-offs. Nous voulions prendre notre revanche et avions bien commencé le match, mais nous avons fini par craquer. C’était bien sûr un coup dur, mais nous avons finalement réussi à relancer l’équipe pour renouer avec le succès en fin de saison.

Comment vois-tu l’évolution des Panda Youngsters dans leur ensemble depuis que tu travailles ici ?

C’est une belle évolution à laquelle j’ai pu participer. J’ai commencé ici en tant qu’entraîneur des U8 et j’ai entre-temps rejoint les U13, j’ai donc évolué moi aussi. A mes yeux, tout se passe très bien ici, du recrutement des joueurs en vue de former des équipes compétitives à l’apprentissage des jeunes joueurs jusqu’à l’encadrement du staff d’entraîneurs. Les titres de champion dans les catégories d’âge U13, U14, U15 et U16 sont la preuve que toutes les équipes jouent bien. Et aussi chez les plus jeunes, à partir des U8, ils travaillent très bien, ce qui nous permet de démarrer le jeu à 11 chez les U13 à partir d’une bonne base. 

Que souhaites-tu à ton équipe et à tes joueurs pour la saison à venir ?

Je leur souhaite de faire au moins aussi bien que cette année. D’autant plus que je vais suivre mon équipe dans les U14. Mais nous savons déjà que ce sera compliqué de rééditer le même exploit, parce que nous avons eu pas mal de réussite lors de certains moments clés des matchs importants. Notre objectif est en tout cas de pouvoir rivaliser à nouveau avec les meilleures équipes de notre série.