EUPEN, BELGIUM - JULY 29 : Van Genechten Yentl defender of KAS Eupen celebrates scoring a goal during the Jupiler Pro League match between KAS Eupen and KVC Westerlo on July 29, 2023 in Eupen, Belgium, 29/07/2023 ( Photo by David Hagemann / Photonews
2024 04 27 U16 vs STVV Meister Foto 2C photography-7

Interviews avec les coaches des Panda Youngsters. Michel Grandjean, entraîneur des U16 (champions en Elite 2)

Après une saison fantastique des Panda Youngsters, où la KAS Eupen a notamment dominé la catégorie Elite 2 avec quatre titres de champion dans les catégories d’âge U13/U14/U15/U16, nous donnons la parole – au nom du staff des entraîneurs et des joueurs des différentes équipes – aux entraîneurs principaux de nos équipes de jeunes, dans lesquelles le football à 11 contre 11 est pratiqué. Nous commençons par Michel Grandjean, entraîneur des U16, qui travaille depuis 12 ans à la KAS Eupen et qui est donc le plus ancien des entraîneurs des Panda Youngsters.

PORTRAIT

Michel Grandjean (58 ans)

Entraîneur U16

Lieu de résidence: Thimister-Clermont

Profession: Employé chez ORES

Chez les Panda Youngsters depuis : 2012

INTERVIEW

L’équipe des U16 a récolté 38 points en 17 matchs lors du premier tour et a ainsi terminé à la 2e place derrière le KVC Westerlo (39 points). Lors des play-offs des 9 meilleures équipes, les U16 sont restés invaincus en remportant 7 victoires et un match nul, ce qui leur a permis de remporter le titre de champion de leur catégorie d’âge au sein de l’élite nationale 2. Comment juges-tu la saison sur la base du résultat final mais aussi au-delà des chiffres ?

Le titre de champion n’était pas, à mes yeux, l’objectif principal de cette saison mais plutôt la cerise sur le gâteau qui rend nos succès et notre évolution visibles à l’extérieur. En fin de compte, le titre est la conséquence de la formation et du développement des joueurs et de l’équipe. Bien sûr, nous avons également fait preuve d’une mentalité de gagnant, mais la base était les progrès que nous avons réalisés au cours de la saison. Notre objectif a toujours été de jouer un bon football. Se produire uniquement pour gagner et en jouant mal, ce n’est pas comme cela que ça doit se passer à mes yeux.

Comment avez-vous vécu la saison en tant qu’équipe ?

Nous avons travaillé dans notre équipe avec beaucoup de respect mutuel et la saison a été globalement très agréable. Bien sûr, en début de saison, il n’était pas facile de mettre tout le monde au même niveau pour pouvoir développer un bon football. Mais nous y sommes parvenus à force de patience, d’efforts et d’abnégation.

Quels étaient les points forts de l’équipe ?

Nous avions un effectif de 22 joueurs et notre force était le collectif et la cohésion, car il n’y avait pas trop de différences de niveau au sein de l’équipe. Nous avions certes 1-2 joueurs individuels qui sortaient du lot, mais dans l’ensemble, nous avons pu faire des changements au cours de la saison et des matchs sans que cela ne nous affaiblisse. En plus, je tiens à souligner notre développement individuel et collectif. C’est cela qui a fait notre force en fin de compte.

Quel a été le point culminant de la saison, le résultat/événement le plus marquant ?

Ce qui a été remarquable, c’est surtout la progression de nos performances au cours de la saison. Cela s’est ressenti lors des play-offs, où nous avons dominé nos concurrents directs et obtenu de très bons résultats. Cela ressort surtout de nos deux matchs contre le KVC Westerlo, où nous avons fait 2-2 à l’aller et gagné 4-0 au retour. Cela montre très clairement l’évolution de notre équipe au cours de cette saison.

Comment vois-tu le développement des Panda Youngsters en général depuis que tu travailles ici ?

Je vois le développement de notre département de jeunes de manière très positive. Comme preuve, je peux citer nos comparaisons avec les équipes de jeunes du Standard de Liège, le plus grand club de notre province. Lorsque j’ai commencé à travailler à la KAS Eupen, nous étions déjà contents si nous ne perdions pas trop lourdement. Depuis 4-5 ans, nos matches contre le Standard de Liège sont équilibrés, parfois nous faisons match nul, parfois nous les battons même. Les quatre titres que nous avons remportés cette saison sont également un indicateur qui montre où nous en sommes et comment nous avons évolué. De nombreux jeunes joueurs l’ont compris, et ils ne vont plus tous automatiquement au Standard de Liège ou au RFC Seraing, mais viennent aussi chez les Panda Youngsters.

Que souhaites-tu à ton équipe et à tes joueurs pour la saison à venir ?

Je souhaite à tous mes joueurs de pouvoir encore progresser et d’atteindre le plus haut niveau possible. Car la plus belle récompense et la plus grande reconnaissance pour nous en tant que formateurs, c’est bien de donner aux joueurs les clés nécessaires pour qu’ils puissent un jour signer un contrat professionnel, que ce soit chez nous ou dans un autre cl