Toutes nos pensées sont avec toi, Thomas

La mort subite du journaliste sportif Thomas Evers a touché profondément la KAS Eupen. Il rédigeait semaine après semaine, les reportages sur notre club avec beaucoup de compétence pour le quotidien Grenzecho. Pour se faire, il était en contact presque quotidien avec les entraîneurs, les joueurs et la direction du club. Même si c’était tumultueux sur le terrain, il gardait son calme et une critique distante.

Thomas était un visiteur bienvenu au stade du Kehrweg. Il était apprécié et tenu en grande estime par la direction, les entraineurs, les joueurs et les employés. Pour nous tous, il est inconcevable que Thomas ne sera plus là pour reporter de la KAS Eupen. Nous ne l’oublierons jamais.

Nous souhaitons faire part de notre plus profonde compassion à sa famille, ses amis et ses collègues.

Merci Thomas !

 

Direction, Entraineurs, Joueurs et Employés de la KAS Eupen