Christoph Henkel, Directeur Général KAS Eupen, par rapport à …

… comment la KAS Eupen gère la situation: 

Vendredi dernier, nous avons accordé une semaine de congé à l’équipe. Cela était prévu déjà de longue date. Nous avons demandé à tous les employés et collaborateurs du club de faire leur travail jusqu’au 3 avril à partir de leur domicile. Il s’agit de protéger tous les collaborateurs tout en assurant le fonctionnement du club. Cela se passe très bien. Certains collaborateurs viennent quand même travailler au club, c’est le cas de nos greenkeepers. Nous pensons qu’à leur lieu de travail le risque d’infection est faible. Ils sont dehors et gardent leurs distances.  De toute façon, nous suivons les conseils et les instructions des autorités et nous essayons de nous protéger, mais surtout de protéger les groupes à risque, en gardant une distance sociale.

… comment l’équipe s’entraîne-t-elle:  

Hier, la Fédération belge de football et la Pro League ont prolongé les mesures contre la propagation du coronavirus. Selon ces mesures, il n’y aura pas d’entraînement collectif avant le 5 avril et aucun match de football dans toute la Belgique avant le 1er mai. Cela signifie que nos joueurs resteront chez eux et poursuivront chaque jour leur programme d’entraînement individuel, que le staff leur prépare. Nous avons une responsabilité envers nos joueurs et leurs familles. En même temps, nous devons garantir l’emploi de tous nos collaborateurs et être prêts dès que le football pourra à nouveau être joué. Comment y parvenir sans prendre de risque pour nos collaborateurs et leurs familles ? Nous faisons le point tous les jours.

… la responsabilité du club en cette période:

C’est une situation nouvelle pour nous tous. En tant que KAS Eupen, nous portons une grande responsabilité à Eupen. Nous en sommes conscients. La KAS Eupen, c’est bien plus que le football. Nombreux sont ceux qui s’inquiètent aujourd’hui de la façon dont les choses vont continuer pour eux et leur famille. Par notre intermédiaire, plusieurs millions d’euros affluent chaque année dans l’économie de notre région de l’Est de la Belgique. Nous voulons que tout cela reste stable, même si pour le moment nous aussi nous subissons des pertes. En plus nous réfléchissons sur la façon dont nous pouvons aider et soutenir les gens. Nous voulons rejouer au football le plus vite possible pour distraire et faire plaisir aux gens. Mais pour l’instant, il y a des choses plus importantes à faire. 

… des restrictions à la KAS Eupen:

Nous occupons plus de 110 personnes. Pour nous, la sauvegarde de tous ces emplois est une priorité absolue. Nous avons l’avantage que la saison est presque terminée et nous pouvons déjà planifier la nouvelle saison. Cela nous aide naturellement. Nous essayons d’éviter des réductions d’investissements qui affecteraient la région. Nous avons un budget fixe et, comme toute autre entreprise, nous devons le respecter. Là-dessus il y a parfois des idées fausses qui circulent. Nous avons acquis une position stable au cours des dernières années. C’est un avantage maintenant.

… la fin du championnat:

Le report du championnat d’Europe nous a fait gagner un peu plus de temps. Le système des play-offs devient en ce moment un avantage pour la Belgique, puisqu’il ne reste plus qu’une journée de compétition à jouer pour terminer la phase classique. Mais nous devons tout d’abord attendre de voir si les mesures prises contre le coronavirus produisent leurs effets et si le nombre des infections diminuera. C’est la chose la plus importante aujourd’hui et de bonnes décisions ne peuvent être prises qu’à ce moment-là.

… les effets sur la licence:

Nous soumettrons tous les documents en temps voulu et nous ne nous inquiétons pas pour l’obtention de la licence.