Chômage temporaire pour quelques collaborateurs de la KAS Eupen

Suite à la crise du coronavirus, la KAS Eupen a mis ce 1er avril une partie de ses collaborateurs au chômage temporaire pour force majeure. Les collaborateurs concernés sont les membres du personnel qui travaillent autour de l’équipe première, au Café Penalty ainsi que dans le Business Club et qui ne sont pas en mesure de pratiquer du télétravail ou d’exercer temporairement d’autres activités. Il s’agit des cuisinières, des délégués, des kinésithérapeutes, des collaborateurs du Café Penalty + Buisness Club et des chauffeurs du club.  Afin d’éviter que les collaborateurs ne subissent des pertes financières, le club leur paiera la différence par rapport à leur salaire normal.

Le directeur général de la KAS Eupen, Christoph Henkel, s’explique sur les raisons de cette mesure : « Nous ne pouvons pas estimer avec certitude la durée de la situation actuelle. Notre objectif est de maintenir durablement la stabilité économique pour tous nos collaborateurs. Cela signifie que nous devons garder à l’œil la situation économique de l’entreprise afin de garantir tous les paiements le plus longtemps possible. Les collaborateurs concernés ne peuvent actuellement pas exercer leurs activités professionnelles. Pour que ces employés puissent continuer à avoir leur revenu habituel, nous, en tant que club, leurs verserons la différence par rapport au chômage temporaire. Jour par jour, nous nous efforçons de relever les défis de la situation actuelle et espérons que nous pourrons reprendre nos activités habituelles en bonne santé et avec toute notre énergie dès que possible. »